Le placement de produits et ses différentes évolutions

Le placement de produits et ses différentes évolutions

Le placement de produits figure parmi les techniques préférées des marketeurs pour introduire l’image de leur marque dans l’inconscient des clients et de la société. Cette pratique date du début du cinéma et elle consiste à inclure un produit dans une œuvre de fiction pour l’associer à la conception de la réalité, à une émotion ou à un souvenir positif. Aujourd’hui, elle reste largement utilisée en particulier dans les clips musicaux et les « block-busters » hollywoodiens.

La naissance du placement de produit

Le placement de produits existe depuis longtemps. Les traces les plus lointaines remontent à l’année 1890 dans un film des frères Lumière. Dans ce métrage, les réalisateurs mettent en avant une caisse en bois avec le nom de la marque « Evian ». Il est intéressant de noter que le placement de produits utilise l’ensemble des types d’œuvres culturelles en guise de plateforme. En d’autres termes, il existe depuis la naissance de l’art dans sa forme la plus large. Notons toutefois qu’il requiert un contexte commercial pour exister. Le placement de produit date ainsi de la naissance du système commercial comme nous le connaissons aujourd’hui.

Le placement de produit

La première forme du placement de produit correspond à la simple intégration de ce dernier dans un œuvre culturelle. Dans le film des frères Lumière par exemple, la caisse d’Evian ne profite d’aucun focus particulier. Elle a simplement été intégrée au plan comme un élément du décor. Cette forme de placement de produits continue d’être utilisée aujourd’hui dans une minorité d’œuvres. Les marques possèdent désormais le pouvoir de réclamer un traitement spécifique pour leur produit et elles ne s’en privent pas pour maximiser leur investissement.

Le spot publicitaire fictif

Au fil du temps, le placement de produit s’est transformé en raison de l’évolution des codes et de la technologie utilisés pour la production d’œuvres culturelles multimédias. Pour que leur produit soit mis en avant auprès de l’audience de ces dernières, les marques ont demandé aux auteurs ou aux réalisateurs de créer un espace publicitaire au cœur même de leur œuvre. Dans un film, cela se traduit littéralement par une publicité fictive pour un produit réel.

Le gros plan

Il s’agit sans aucun doute de la forme de placement de produit la plus utilisée de nos jours. Il touche en particulier les clips vidéos. Dans ces métrages, le réalisateur met en avant un produit par l’intermédiaire d’un gros plan fixe. Il est intéressant de noter que cette forme de placement de produit vise les jeunes qui construisent leur imagination et leur référence culture via les clips musicaux.

Le produit dérivé

Enfin, la dernière forme de placement de produit consiste à créer une œuvre culture à partir de ce dernier. Un des exemples les plus connus correspond sans aucun doute au film « Oija ». Le métrage en lui-même constitue le placement de produit et vise à promouvoir le jeu Oija. Cette forme de placement de produit peut également amener au remplacement d’une partie d’une œuvre culturelle par un produit. Une vidéo créée sur internet traitant du sujet de l’amour par exemple peut intégrer une partie entière dédiée à une application de rencontre. Dans cet exemple, la partie initialement destinée à traiter des méthodes pour trouver un partenaire a été remplacée par une illustration concrète qui se trouve être un placement de produit.

 Bref, si le placement de produit a longtemps été une excellente technique de manipulation, elle connait actuellement une petite crise auprès des consommateurs. Ces derniers commencent à la rejeter en raison de son caractère « peu éthique », voire vicieux.

 

 

 

Laisser un commentaire

Retour à la liste

Newsletter

agence web4 , créateur de site web depuis 2008 à:

dernière mise à jour: dimanche 28 mai 2017

  • Genève
  • Vernier
  • Lancy
  • Meyrin
  • Carouge
  • Onex
  • Thônex
  • Versoix
  • Le Grand-Saconnex
  • Chêne-Bougeries
  • Veyrier
  • Plan-les-ouates
  • Lausanne
  • Yverdon-les-Bains
  • Montreux
  • Renens
  • Nyon
  • Vevey
  • Pully
  • Morges
  • Gland
  • Prilly
  • Écublens
  • La Tour-de-Peilz